visites

13ème foire de Lomé : L’ONAF recommande la consommation d’une bonne viande.

Les premiers responsables de l’office national des abattoirs et frigorifiques (ONAF) aussitôt le lancement officiel de la foire, ont animé une conférence de presse ce lundi dans leur stand situé au pavillon Agou.

En effet pour un début de la foire qui se veut non seulement une opportunité d’affaire de tout genre mais aussi de la consommation, l’ONAF a trouvé utile de rencontrer la presse pour échanger sur les raisons de sa présence à la foire et surtout son rôle au sein de la chaine alimentaire.

Cette institution chargée de contrôler, distribuer bref veiller sur la qualité du circuit de la viande avant et pendant sa consommation, a voulu partager avec les journalistes les types de services qu’elle offre.

Le choix d’ailleurs du thème :’’promotion l’agro industrie gage du développement économique’’ de cette 13ème édition cadre bien avec la politique de cette structure qui depuis un moment pense installer de nouveaux équipements sur leur nouveau site de Tsévié. Avec un tel investissement l’ONAF prévoit déjà des  essaies à Avétonou, tchitchao…pour décentraliser ses services au bénéfice de la population.

Selon le Dr Bali Hélène Nèmè, DG de l’ONAF, son institution joue le rôle d’un filtre pour nourrir en qualité et non en quantité. ‘’L’ONAF est un entonnoir en amont  et un filtre en aval qui permet de sélectionner pour nourrir la population avec une bonne qualité de viande’’ a-t- elle ajouté avant de faire savoir que son institution est entrain d’accomplir les OMD tout en évoluant vers les ODD.

La viande de l’ONAF est reconnaissable par l’inspection et l’estampillage, signes qui attestent la présence de l’hygiène.

En prélude à cette conférence, une sensibilisation porte à porte à eu lieu tôt le matin avec tout les restaurateurs de la foire sous leur stands.

                                                                                                                                            kevin