visites

2 milliards de fcfa pour la mise en œuvre du programme de réparation de la CVJR

Le processus de réconciliation des togolais voulu par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé depuis 2009 avec la mise sur pied de la CVJR va lentement mais sûrement. Enfin, le processus de réparation va commencer.

Petit à petit, la mise en œuvre du programme de réparations des victimes des troubles sociopolitique de 1958 à 2005 au Togo élaboré par la Commission ‘Vérité, justice et réconciliation (CVJR), va bon train avec la provision de 2 milliards de fcfa dans le budget 2017.

Ce programme de réparation est de plusieurs formes à savoir  l’indemnisation, la restauration de la liberté, la jouissance des droits de l’homme, de l’identité, de la vie de famille et de la citoyenneté, le retour sur le lieu de résidence,  la restitution de l’emploi et des biens, la réadaptation.

Pour Awa Nana, la présidente de l’institution en charge de la mise en œuvre de ce programme le HCRRUN, son institution mettra tout en œuvre afin d’accorder aux victimes, des réparations justes qui tiennent compte des torts qui leur ont été causés.

Pour rappel, les recommandations de la CVJR remontent à 2013 et depuis la mise en œuvre de celles-ci se font à compte goûte. Le HCRRUN créé en 2015, pour leurs mise en œuvre, peine à réunir les moyens nécessaires.

 

JCB