visites

RDC : Après l’accord partiel, le doute

Sous l’égide des évêques de la RDC, l’opposition et le pouvoir congolais sont parvenus à un accord partiel samedi en vue d’une transition d’un an à l’issue de laquelle, le président sortant, Joseph Kabila ne briguera plus un autre mandat. Mais depuis hier, on note une réticence au niveau du pouvoir qui dit avoir signé cet accord partiel sous réserve car il n’est pas inclusive.  Certains partis d’opposition n’ayant pas signés cet accord. Les négociations sont censées reprendre ce matin pour définir un chronogramme de déroulement de la transition.