visites

Afrique du Sud : Jacob Zuma sous pression refuse de quitter l’ANC

Le président sud-africain Jacob Zuma n’a pas encore cédé aux pressions de quelques membres du congrès national africain qui l’oblige à laisser son poste de président du parti.

Alors que les différents scandales qui touchent le président dérangent le parti historique du pays l’ANC, ce dernier refuse toujours de quitter précipitamment ses fonctions. Une réunion secrète tenue dans sa résidence de Pretoria ce dimanche aurait accouché d’une souris selon certaines indiscrétions.

Pour le convaincre, une seconde réunion d’urgence est programmée ce lundi, mais pour certains observateurs, elle risque fort de ne pas créer de grandes surprises. Le président Jacob Zuma même étant affaibli veut garder son poste jusqu’aux élections de 2019, celui qui a déjà survécu à plusieurs motions défiance au sein de son parti compte encore sur sa notoriété auprès des plus fidèles.

L’entourage du nouveau président de l’ANC, Cyril Ramaphosa, souhaiterait un départ anticipé du chef de l’État afin que le parti ait toutes ces chances de conserver sa majorité lors des prochaines élections, l’année prochaine.

Certains ont même souhaité un départ avant le 8 février, date du discours à la nation du président. Un scénario peu probable puisque le Parlement a maintenu la date du discours en dépit des appels de l’opposition. Jacob Zuma a encore la confiance de certains parlementaires ce qui devrait lui permettre de résister. Mais la question demeure, jusqu‘à quand ?