visites

Angela Merkel plaide pour plus d’investissements privés en Afrique

La chancelière allemande Angela Merkel a appelé mardi à davantage d’investissements privés en Afrique alors qu’elle accueillait des dirigeants africains dans le cadre d’efforts concertés contre le sous-développement sur le continent.

Mme Merkel a déclaré que son gouvernement établirait un fonds d’investissement afin de permettre l’essor de nouveaux marchés.

“Nous, au sein du gouvernement allemand, nous nous sommes réunis et avons réfléchi à la manière de prendre d’autres mesures. Nous créerons un fonds d’investissement pour le développement des petites et moyennes entreprises, tant européennes qu’africaines. Avec ce fond, la participation et les prêts seront financés afin de permettre, par exemple, le lancement de nouveaux marchés.”, a déclaré la chancelière allemande.

Une proposition favorablement accueillie par la dizaine des chefs d’Etats africains ayant participé à ce sommet berlinois. “Nous pouvons dire sans équivoque que l’Afrique est effectivement ouverte aux affaires. Nous sommes ravis davoir cette opportunité pour les pays africains de présenter des projets viables, bancables et investissables. Nous vous invitons à vous intéresser davantage à notre continent. Merci beaucoup”, s’est félicité le président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

“Grâce à la réforme financière et institutionnelle, l’Union africaine a réalisé des économies de 12 % dans son prochain budget et les États membres paient une plus grande partie de la facture. Nous avons également signé des accords sur la libre circulation des personnes et une zone continentale de libre-échange, l’ALE, faisant de l’Afrique un bloc commercial unique”, s’est réjoui le Rwandais, Paul Kagame.

Initié sous la présidence allemande du G20, le Pacte du G20 avec l’Afrique vise à promouvoir l’investissement privé sur le continent.