visites

Bénin : La comédienne béninoise Marcelline Aboh s’est éteinte

«Détin bonsoir», la principale comédienne de la troupe béninoise « Les échos de la capitale », n’est plus. Marcelline Akinocho Aboh, à l’état civil, a rendu l’âme dans la soirée de ce 20 août 2017, dans sa 77ème année, suite à une crise cardiaque.

C’est une figure emblématique du monde de la comédie et du cinéma béninois qui s’en est allée. Marcelline Aboh, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a tiré sa révérence dimanche 20 août dernier. Principale comédienne de la troupe « Les échos de la capitale » basée à Porto-Novo, elle a égayé pendant des années des générations de Béninois par son talent et sa capacité à faire rire.

C’est du naturel pour elle. Elle n’a suivi aucune formation professionnelle pour devenir ce qu’elle fut dans le domaine des arts et culture. Elle était couturière de formation. La mort de la comédienne a déjà été annoncée en 2015, avant qu’un démenti ne fasse le tour des médias. Cette fois, la grande dame de la culture béninoise s’est réellement éteinte.

Marcelline Aboh a fait ses débuts dans les années 60, avec le groupe les « Les messagers de Dieu » de l’église protestante méthodiste de Porto-Novo. Ensuite, elle racontait des contes à la radio nationale dans les années 90. Marcelline Aboh alias « Détin bonsoir », est l’une des comédiennes les plus connues du pays. Unique fille de sa mère, elle est mariée et mère de cinq enfants. L’une de ses filles qu’elle a conduit au théâtre y restée, et au-delà, elle monte désormais sur les plateaux du 7ème art.

 

source: Nouvelle Tribune