visites

CEDEAO: Vers la suppression de la carte de résident et de séjour

La marche vers l’intégration sous-régionale quoique aussi lente que celle du caméléon, continue de faire du chemin. Les Etats membres de l’espace CEDEAO, sont résolument engagés pour la suppression de la carte de résidence et de séjour  en vue d’assurer la libre circulation des personnes dans la zone.

Démarrée depuis quelques mois au Sénégal, avec l’utilisation de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO, est la solution préconisée pour une meilleure intégration dans l’espace CEDEAO. Les ministres de l’espace ont réaffirmé leur détermination pour plus de liberté de circulation au sein de espace en marge du dialogue sur les migrations en Afrique de l’ouest tenu le 25 août 2016 à Abidjan en Côte d’ivoire autour du thème « libre circulation : sécurité et changement climatique dans un contexte de mobilité régionale ».Les Etats ont réaffirmé leur engagement  pour la suppression de la carte de résidence ou de séjour et surtout l’intégration  de la carte d’identité biométrique.

L’effectivité de cette carte biométrique permettra aux ressortissants de la CEDEAO la libre circulation et de mouvement dans l’espace. Ceci, pour lutter contre les entraves à la libre circulation des personnes et pour une meilleure intégration au sein de l’espace sous-régionale.

Notons que malgré l’adoption de plusieurs textes relatifs à l’intégration sous-régionale au sein de la CEDEAO, plusieurs poches de résistances continuent de faire ombrage à la libre circulation des personnes et des biens au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Les ressortissants des pays membres sont la plupart des temps victimes de tracasseries douanières et de raquettes au niveau des frontières par les douaniers en violation des textes et engagements pris par les Etats membres.

                                                                                                                                                                                                                          JC