visites

Corée du Sud : Ban Ki-moon, accusé de corruption

Le retour dans son pays après ses deux mendats à la tête de l’ONU s’avère difficiellle pour le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Il est accusé de corruption avoir perçu en 2005 alors qu’il était ministre des Affaires Etrangères une somme 230 000 dollars pots-de-vin donnés par Park Yeon-cha, patron du groupe Taekwang, qui était déjà au centre d’un scandale de corruption visant l’entourage de l’ancien président sud-coréen