visites

Dialogue inter-Togolais : les Délégués continentaux du CJD appellent toute la classe politique à un sursaut patriotique

Les Délégués continentaux du Collectif des Jeunes pour le Développement saluent l’ouverture du dialogue politique inter-Togolais en cours malgré les difficultés de concession. Ils se félicitent de la volonté des Togolais à résoudre de manière pacifique cette crise socio-politique qui secoue le pays depuis bien des mois. Pour Michel AMOUZOU, le Porte-parole des Délégués continentaux, cela rassure aujourd’hui les partenaires en développement et des milieux diplomatiques qui sont déterminés à aider le Togo sur les plans politiques et socio-économiques.  

Il faut souligner que  depuis le début de la crise plusieurs investisseurs et partenaires en développement qui étaient sur le point de venir faire des visites de prospection au Togo pour y investir et y mettre en œuvre des projets ambitieux avaient suspendu leurs différentes initiatives. La nouvelle donne que connait le pays avec ce dialogue qui se déroule sur fond d’espoir réchauffe déjà les choses. Les programmes d’investissements entre temps suspendus et les différentes visites prévues vont reprendre.

Plus de temps à perdre.  De nombreuses tractations sont déjà en cours pour faire bouger les lignes. Délégués et émissaires du CJD se mobilisent avec la diaspora africaine, et le soutien des investisseurs dont les références sont connues à travers le monde entier. Ils vont tout d’abord soutenir le Programme ABC (Agir pour Bâtir la Cité) initié par le CJD et ses Partenaires et la Société Civile. Rappelons que le programme ABC comporte trois grands projets: un Geste pour une vie destiné aux couches les plus vulnérables, la Maison du Savoir et des Opportunités, relatif au développement socio-économique et à la promotion de l’entrepreneuriat, et DO NO HARM consacré à la sensibilisation aux valeurs citoyennes, dont le lancement officiel se tient ce samedi 3 mars 2018 à Lomé.

A l’analyse des choses, le Collectif des Jeunes pour le Développement trouve que le problème Togolais est beaucoup plus socio-économique. Cet état de la situation a été présenté à l’Ambassadeur de l’UA aux Nations-Unies Tété Antonio par l’Envoyé Spécial des ONG Tata International et sauvons l’Afrique Dénis Assongba. Ce dernier était entre temps à Lomé au temps chaud de la crise pour avoir plus d’informations et de précision auprès des populations par rapport aux soubresauts politiques.

Selon des informations reçues du Porte-parole des Délégués continentaux, Michel AMOUZOU, dans les prochains jours, plusieurs missions d’affaires seront effectuées à Lomé. Des rencontres sociales seront organisées. Ces partenaires verront dans quelle mesure ils pourraient accompagner le Gouvernement dans la résolution de la crise-socio-économique qui secoue le pays, avec des projets d’envergure.

Les Délégués lancent un appel à toute la classe politique Togolaise afin de faire preuve de patriotisme et  de responsabilité pour un aboutissement heureux du dialogue.

Les Délégués demandent à la Société civile de jouer véritablement son rôle de défenseur de l’intérêt général de la population.

 La Rédaction