visites

EBOMAF séduit avec la qualité de ses travaux

Depuis son accession à la magistrature suprême du Togo, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a placé la politique de réhabilitation des infrastructures routières dans ses priorités. Fort de cela, il s’est engagé             

                                                                                                        togo-ebomaf

dans la politique de construction des routes pour que le développement tant souhaité devienne une réalité. C’est à juste titre qu’il a fait appel aux grandes entreprises des BTP dont le groupe EBOMAF pour que ces routes répondent aux normes internationales.

C’est depuis 2009 que ce groupe est présent au Togo, il s’illustre positivement à travers ses chantiers dont la qualité n’est plus à démontrer. Après plusieurs années de travail d’orfèvre abattu par le groupe Ebomaf au Togo, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a visité un chantier de ce groupe en cours de réalisation. Cette descente du président de la république s’inscrit dans un cadre précis de rendre un vibrant hommage à ce groupe pour sa promptitude et son dévouement dans la réalisation des travaux à lui confié depuis 2009 et renouveler la confiance du peuple togolais à l’endroit de cette entreprise. Le groupe Ebomaf qui a fait ses preuves dans la sous-région ouest Africain en matière des BTP est présent depuis un certain temps dans le septentrion du Togo avec des routes à son actif comme la voie KaraSarakawa-Kantè long de 65 km (Route nationale N°21) qui quitte le carrefour Pya passant par le grand parc touristique de Sarakawa en contournant les monts Défalé pour chuter directement sur la ville de Kantè.

ebo1togo

Cette voie est considérée comme la première route reliant Kara et le grand nord du Togo et nommée route coloniale. C’est un tronçon selon les spécialistes qui est moins accidenté que celle passant par Défalé avec 130 ouvrages dont un grand pont de 100 m que le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a visité. Cette visite inopinée du chef de l’Etat sur le chantier du groupe EBOMAF a mobilisé toutes les populations des villages environnants qui n’ont pas voulu se faire conter l’évènement mais constater de visu la présence de M. Faure Gnassingbé sur les lieux. L’enthousiasme des populations était perceptible à travers leur réaction qui dénote d’une part de la volonté du chef de l’Etat de désenclaver les populations des profondeurs du pays et d’autre part de la compétence du groupe EBOMAF à réaliser dans les règles de l’art le travail qui lui est confié. Aujourd’hui, la fiabilité du groupe EBOMAF est constatée à bien des égards. Pour un notable du village de Kpéssidè,  » L’ancien président a voulu réaliser cette voie de son vivant, mais par manque d’entreprise fiable, il a dû laisser tomber « .

D’autres riverains par contre ont expliqué que le président Eyadema avait émis l’idée en 2002, de faire réaliser des travaux dans cette localité mais faute d’entreprises sérieuses, cette initiative n’a pu être réalisée. En revanche, le président Faure Gnassingbé a pris son bâton de pèlerin pour dénicher une entreprise qui répond aux normes requises qui n’est autre que le groupe EBOMAF. Les impressions des populations lors de cette visite du chef de l’Etat sont positives. Nombreux sont les habitants de la localité qui se sont réjoui du matériel impressionnant du groupe EBOMAF qui prouve à suffisance que celui-ci n’a pas été choisi fortuitement mais sur la base des critères rassurants. Au passage, les populations ont remercié le chef de l’Etat pour sa présence sur le chantier d’EBOMAF qui a bien voulu constater l’état d’avancement des travaux. C’est en somme la parole donnée du président Faure qui ne lésine pas sur les moyens pour descendre dans l’arène et constater de visu des chantiers sur l’étendue du territoire national.

TOGO-EBO-1024x768togo-ebomaf

Soulignons que lors de cette visite de M. Faure Gnassingbé, toute la population est sortie massivement pour lui témoigner son soutien pour la lutte contre réduction du chômage et la lutte contre la pauvreté qu’il mène au quotidien. Cette visite a permis au chef de l’Etat de constater de très près les difficultés liées à ce projet, notamment les déplacements des réseaux, la structure de la chaussée, les différentes carrières inspectées par le laboratoire nationale afin de trouver la meilleure roche, et les problèmes coutumiers. Pour le PDG du groupe EBOMAF M. Mahamadou Bonkoungou, cette visite est une satisfaction et rassure le groupe. Le PDG Bonkoungou a tenu à remercier le chef de l’Etat pour ce déplacement malgré son emploi du temps très chargé.  » Nous sommes à environ 450 km de Lomé la capitale, voir un chef d’Etat traverser une telle distance pour visiter un chantier cela veut dire qu’il tient beaucoup à ce projet. Je dis merci au Chef de l’Etat et le rassure que nous quitterons ce chantier la tête haute d’ici quelques mois », a souhaité le PDG du groupe. Sur les 65 km du projet, 45 km de terrassement sont déjà achevés, le grand pont est à 62% des indicateurs importants qui démontrent de la promptitude du groupe de respecter les délais requis pour la livraison du chantier.