visites

Échec des négociations entre les enseignants et le gouvernement, encore trois jours de grève

En grève depuis le début de la rentrée pour revendiquer de meilleurs de conditions de vie et de travail, situation qui perturbe énormément le bon déroulement des cours et qui a vu les élèves descendre dans les rues pour revendiquer leurs enseignants. Une première rencontre entre le gouvernement et les enseignants jeudi s’est soldée par un échec.

En effet, malgré quelques points d’accord sur  le recrutement des enseignants auxiliaires dans la fonction publique et l’organisation prochaine d’un concours d’entrée pour les enseignants volontaires, le désaccord reste surtout sur la question des primes de salissure et de logement des enseignants.  Dans la foulée, les enseignants ont après leur AG de samedi, lancé une nouvelle grève de 72 heures pour le mercredi, jeudi et vendredi prochain.

Ils laissent tout de même une porte de sortie de crise au gouvernement si celui-ci faisait encore d’effort pour satisfaire le reste des revendications.

La porte des négociations reste donc ouverte pour tenter de résoudre cette crise. Il faut noter que les cours sont sérieusement perturbés par ces multiples mots d’ordre de grève des enseignants au cours de ce premier trimestre qui a commencé avec un retard d’un mois à cause du sommet sur la sécurité maritime que le Togo a accueillit en Octobre dernier.