visites

FESPACO 2017, c’est parti pour une semaine de fête 

La 25ème  édition biennale du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), l’équivalent africain du festival de Cannes a été ouverte ce 25 février par le Président du Burkina Faso Marc-Christian Kaboré au stade municipal, Issoufou Joseph Conombo.

A cette cérémonie d’ouverture, des milliers de festivaliers étaient présents pour assister à l’évènement, certifiant ainsi le caractère populaire de la biennale. Allocutions, prestations d’artistes, défilé de masques et spectacle… ont agrémenté cette cérémonie de lancement.

_92119841_fespaco41000_m2397_0

La plus grande manifestation du septième art africain se déroule du samedi 25 février au samedi 4 mars 2017 dans la capitale burkinabè. Pendant une semaine, les festivités battront leur plein autour d’un thème « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel ». Mais aussi autour des projections cinématographiques. Au total, 105 films d’une vingtaine de pays seront donnés à déguster aux amateurs des images animées.

17 films d’écoles, 20 films longs-métrages, 21 séries télévisuelles, 21 documentaires et 26 courts-métrages sont en lice dans les différentes catégories de la compétition officielle. Sur les 5 différentes catégories en compétition officielle, le Togo est représenté dans 4 quatre catégories avec un total de 5 films classés dans les catégories suivantes : Catégorie FICTION COURT METRAGE représentée par PACTE de Joël M’MAKA ; Catégorie FILMS DOCUMENTAIRES représentée par ABNEGATION de Koffi Segla OLOUGBEGNON ; catégorie SERIE TELEVISUELLE, la seule catégorie où le Togo est représenté par deux films : CAURIS DU SUD de Kiel ADANDOGOU et TON PIED MON PIED de Folligan Steven AMOUZOU et en fin la catégorie  FILMS DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA représenté par AU NOM DU PERE de Hegra DJESSAGA  de l’École Supérieure des Études Cinématographiques et de l’Audiovisuel. En somme, il n’y a que dans la catégorie FICTION LONG MÉTRAGE que le Togo n’est pas représenté.

Cérémonie-officielle-douverture-du-FESPACO-2017-au-Stade-Municipal-de-Ouagadougou-17Cérémonie-officielle-douverture-du-FESPACO-2017-au-Stade-Municipal-de-Ouagadougou-11

Lors de la cérémonie d’ouverture, le président du comité d’organisation, Stanislas Méda, a invité les Ouagalais et les Burkinabè en général à prendre d’assaut les salles de ciné aménagées à l’occasion pour faire honneur aux œuvres des cinéastes. « C’est une occasion pour nous de redorer le blason de notre cinéma », a ajouté le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé. « Le cinéma africain doit s’adapter aux nouvelles technologies, se professionnaliser davantage », a ajouté pour sa part, le ministre de la culture burkinabè, Tahirou Barry. Rappelant que la Côte d’Ivoire a apporté un soutien financier de 50 millions de FCFA et mis à disposition la star Alpha Blondy. Annoncé en grande pompe, Alpha Blondy est effectivement monté sur le podium du stade municipal, pour marquer en lumière et en sonorités le début effectif de ce rendez-vous devenu désormais incontournable sur le continent africain.

 

K.M