visites

François Fillon, plus que jamais dans la tourmente

François Fillon est visé par de nouvelles révélations du Canard Enchaîné ce mardi soir. Outre la révélation des indemnités de licenciement versées à son épouse Penelope, l’hebdomadaire satirique dévoile des éléments sur l’emploi d’attachée parlementaire confié par l’ancien Premier ministre à sa fille.

Élu sénateur de la Sarthe en septembre 2005, François Fillon a embauché à temps plein sa fille Marie dès le 1er octobre, comme « assistante de sénateur ». Elle a perçu près de 3800 euros brut mensuels jusqu’au 31 décembre 2016, pour une rémunération totale de 57 084 euros brut.

Un stage en parallèle de son emploi

Selon Le Canard Enchaîné, Marie Fillon était pourtant particulièrement occupée à cette période. Elle est en effet entrée à l’Ecole de formation du barreau (EFB) en janvier 2006. En parallèle, elle entamait un stage d’avocate payé 11 035 euros brut par an. Interrogés par l’hebdomadaire, des anciens camarades de promotion ironisent sur cette double casquette d’assistante parlementaire et d’apprentie avocate. « On ne voit pas comment elle a pu cumuler le tout. »

Lors de sa conférence de presse, François Fillon a justifié l’embauche de sa fille puis de son fils Charles quand il était sénateur. « Tous les contrats de travail étaient légaux. Rien n’était dissimulé, tout était déclaré aux impôts », a martelé le candidat à l’élection présidentielle.