visites

Gambie: une dernière médiation de Alpha Condé pour décider du sort de Yahya Jammeh

Présent sur place selon le porte-parole de l’armé sénégalaise, les force armée de la cedeao n’attend que la dernière médiation pour déclencher les hostilités en vu de dégager le président et candidat malheureux à sa propre succession Yahya Jammeh.

Il était attendu pour transmettre le pouvoir ce 19 janvier au gagnant des élections Adama Borrow qui a lui prêté serment hier, à l’ambassade de la Gambie au Sénégal.

Les médias locaux sénégalais ont annoncé que les troupes sénégalaises pourraient intervenir dans la nuit en Gambie pour déloger Yahya Jammeh au cas où ce dernier s’entête de rester toujours au pouvoir après sa défaite. L’information vient également d’être confirmée par le Chef d’état major de la force en attente de la CEDEAO.

“Nous sommes en fin de la préparation, nous attendons les négociations politiques. Mais si d’ici à minuit rien n’est fait, conformément à la décision des chefs d’États de la CEDEAO, nous engageons les hostilités… » a indiqué le colonel major nigérien Seydou Maiga Morro

Il a tout de même laissé entendre que « toutes les forces de la CEDEAO sont concernées mais principalement le Nigeria, le Sénégal, le Ghana, le Togo et le Mali…».

Dans le même temps, le président élu a déclaré dans un tweet : ’’Mes très chers gambiens, la présidence de Yahya Jammeh est officiellement terminée. La nouvelle ère pour la Gambie est enfin là’’

En rappel, Yahya Jammeh a été battu à la dernière présidentielle du 1er Décembre 2016, par l’opposant Adama Barrow. Après avoir reconnu sa défaite quelques jours auparavant, Yahya Jammeh était revenu sur sa position en dénonçant quelques irrégularités et demandant l’annulation de cette élection. Le président sortant avait également procédé à l’annulation de la prestation de serment d’Adama Barrow prévu ce 19 janvier 2017. La CEDEAO déterminée à faire respecter le verdict des urnes, avait entamé des négociations en vue d’amener Yahya Jammeh à quitter le pouvoir de manière pacifique. Mais ce dernier ne compte pas céder.

Pour l’heure c’est le wait and see.

                                                                                     Kevin