visites

Infrastructures au Togo, le RAC-Togo appelle à plus de transparence dans la gestion des fonds

Créé en 2015 pour lutter contre la corruption au Togo, le Réseau Anti-Corruption-Togo (RAC-Togo) était ce mercredi 22 mars 2017 face à la presse pour se prononcer sur la question des infra429737027_171524structures au Togo. Cette conférence de presse placée sous le thème « Situation des infrastructures au Togo et le point de vue du RAC-Togo » se situe dans le cadre des activités inscrites dans le plan d’action 2017 de cette organisation qui fait depuis sa création, de la lutte contre la corruption sous toutes ses formes et dans tous les domaines, son chevale de bataille.

C’est le Secrétaire Exécutif du Réseau, Ebeh Kodjo Fabrice, qui a présidé les travaux de cette conférence de presse en présence de plusieurs membres du Conseil d’Administration du RAC-Togo ainsi que les représentants des organisations membres du réseau. Dans son mot introductif, il a rappelé les efforts que le gouvernement a consentis ces dernières années dans le domaine des infrastructures en générales et routières en particulier. Ces efforts sont matérialisés cette année 2017, par l’augmentation de 21% du budget accordé aux infrastructures par rapport au budget 2016, soit un budget de 1 227,4 milliards pour cette année.429716971_171560

Bien que le RAC-Togo salue cette avancée faite par le gouvernement  togolais dans le domaine des infrastructures, il déplore tout de même les difficultés que traverse le secteur des infrastructures au Togo notamment la mauvaise qualité de certains ouvrages, le non respect des délais de livraison, les détournements de fonds et le manque de transparence dans l’attribution des marchés publics. Ceci en dépit des réformes engagées par l’Etat togolais dans la promotion de la bonne gouvernance, la transparence et surtout la lutte contre la corruption avec l’adoption de plusieurs textes comme le code de la transparence dans la gestion des finances publics en 2014, la création de l’autorité de régulation des marchés publics, la Cours des Comptes…

429828942_170968Pour conclure, le RAC-Togo, par la voix de son Directeur Exécutif, a appelé tous les acteurs à œuvrer pour plus de transparence dans la gestion des fonds alloués aux infrastructures et exigé du gouvernement, de diligenter une audit de la gestion des fonds alloués à la réalisation des infrastructures routière au Togo durant la période allant de 2012 à 2016. Selon le Rac-Togo, ceci permettra plus de transparence et de lutter contre la corruption.

Rappelons que le Réseau Anti-Corruption-Togo, regroupe une quarantaine d’organisation s de la société civile à savoir des ONG, des Associations, des syndicats professionnels et des médias avec pour objectif de lutter contre la corruption sous toutes ses formes au Togo. Ce réseau a depuis sa création, plusieurs actions allant dans le sens de l’atteinte cet objectif.

 

JCB