visites

L’association ASEB portée sur les fonds baptismaux

 L’association des exploitants du bois (ASEB) est lancée ce jeudi à Lomé. La création de cette association fait suite au problème organisationnel dont fait l’objet le secteur depuis un moment.

L’ASEB en se mettant en place vise à améliorer les conditions de vie des exploitants du bois en tant que travailleurs. Il faut aussi souligner que l’association s’est assigné des objectifs tels que : la sauvegarde des intérêts moraux et matériels des membres, l’amélioration des prestations pour un meilleur écoulement des produits, l’entente entre le ministère de tutelle et les exploitants, la relance du commerce du bois et surtout la promotion du reboisement…

L’association pense pour une véritable relance, organiser des foires d’expositions, créer des centres de formation en reboisement, former et recycler ces membres, organiser des échanges d’expériences à l’échelle nationale et internationale….

Pour M. Messan yao Mawulolo, président d’ASEB, ‘‘le commerce du bois n’est pas synonyme de déforestation’’. Alors ce commerce ne saurait se réduire à du banditisme à cause de l’arrogance, et l’égoïsme de certains intrus.

Pour finir, le président, a lancé un appel aux scieurs, convoyeurs, chauffeurs, menuisiers, revendeurs de bois et de planches, transitaires, propriétaires d’entrepôts et aux manœuvres qui travaillent dans la chaîne du bois de ne pas oublier l’importance du bois sur le plan climatique et le plaisir des immeubles.

‘’ Je vous recommande très chers acteur du bois de ne ménager aucun effort pour promouvoir le reboisement et lutter contre le réchauffement climatique, la désertification, la destruction de notre faune et flore’’ a-t-il ajouté.

Vivement que l’association se mette au travail pout lutter efficacement contre les le réchauffement climatique et surtout assainir le secteur.

Kévin