visites

Le CJD et ses partenaires appellent  à une Société Civile apolitique au Togo

Il y a six mois que la crise politique togolaise dure nonobstant l’implication des chefs d’Etat des autres pays pour sortir de cet engrenage. Les manifestations politiques se multiplient, l’économie en pâti et certains Leaders politiques  s’en félicitent, mieux s’en réjouissent. Malheureusement,  on assiste aussi à une certaine prise de position de  la société civile togolaise. Cette situation préoccupe au plus haut niveau le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et une trentaine d’organisations de la société civile qui, dans un communiqué conjoint  dont notre rédaction a eu copie, appellent à une société civile apolitique ayant pour seules préoccupations, la défense des intérêts du peuple.

Dans ce communiqué, le CJD et ses organisations partenaires qui, depuis le début de cette crise n’ont de cesse multiplié les actions en faveur du maintien de la paix, reconnaissent le droit à toutes organisations de la société civile à se prononcer sur des questions politiques, cependant regrettent le parti pris dont font preuve certaines organisations de la société civile. « La Société civile en réalité a tout son droit de se prononcer sur des questions politiques. Aucun texte à l’international, aucune Convention, aucun Traité international ne le lui interdit. Mais ces organisations dites de la Société Civile Togolaise surtout en ce temps si difficile pour le pays affichent tout leur clivage. Elles ont pris partie » peut-on lire dans ce communiqué.

Selon le Collectif des Jeunes pour le Développement et ses partenaires, certaines organisations de la société civile togolaise, loin d’appeler les protagonistes de la crise à se retrouver autour d’une table de discussion pour une sortie de crise, ont choisi de se ranger derrière un camp, faisant leurs, les revendications de ce camp aux côtés duquel elles marchent « Ces organisations, normalement apolitiques se sont rangées du coté de la Coalition 14. Elles ont marché à leurs côtés. Ces organisations dites de la Société Civile au lieu qu’elles appellent les deux Parties pour les mettre autour d’une table, ont plutôt fait leurs, les revendications de la C14, et parfois implicitement demandent au Chef de l’Etat de quitter le Pouvoir » ont-ils déploré dans leur communiqué. Une situation qui, selon les signataires de ce communiqué, jette du discrédit sur la société civile togolaise à l’international.

Pour terminer, le CJD et ses partenaires signataires dudit communiqué, invite la société civile soucieuse du développement et du bien-être des togolais, à rappeler à l’ordre, les opposants qui se réjouissent d’avoir fait baisser les recettes fiscales du Togo de 40% depuis le début de cette crise avant d’inviter le gouvernement à prendre les mesures qui s’imposent aux organisations de la Société Civile afin que celles-ci agissent conformément à leur statut. « Nous interpellons, pour finir, l’Etat Togolais à prendre les dispositions légales qui s’imposent aux organisations de la Société Civile pour les amener au respect des fondamentaux de leur statut ».

Rappelons que depuis quelques temps, plusieurs organisations de la société civile se sont regroupées dans un mouvement appélé ‘’Togo Debout’’ et manifestent clairement aux côtés de la Coalition de l’opposition, une prise de position qui poserait problème par rapport à leur statut en référence à la loi de 1901, selon laquelle les organisation créée sur cette base sont apolitiques et à buts non lucratifs.

 EB