visites

Le Ghana pointé du doigt comme grand producteur de cannabis

Considéré depuis quelques années comme plaque tournante de trafique de genre, l’office central des stupéfiants a annoncé le 06 avril avoir saisi une importante cargaison de drogue en provenance du Ghana.

Cette drogue était en effet embarquée à bord d’un camion-remorque et intercepté à l’entrée de Bamako.  Selon le colonel Adama Tounkara en charge de l’Office centrale des stupéfiants, spécialisé dans la lutte contre la drogue, les trois tonnes de cannabis étaient cachée dans un camion spécialement aménagé pour la circonstance. A la surface du chargement, on trouvait du charbon et du bois de chauffage. Tout au fond, près de trois tonnes de cannabis. Colonel Adama Tounkara est formel: le camion vient du Ghana. C’est dans ce pays qu’est cultivée une grande partie cannabis qui circule dans la sous-région. On cite deux villes situées à l’ouest du Ghana.

En effet, le climat chaud et humide qu’on rencontre au Ghana serait est idéal pour la culture du cannabis. Selon les spécialistes, non seulement au Ghana on cultive une bonne partie du cannabis qui circule en Afrique de l’Ouest, mais c’est également dans ce pays qu’on conditionne cette drogue. La production serait très intensive, notamment dans les villes de Tema, Kumasi et Accra. Le Ghana serait également spécialisé dans les affaires de fausses immatriculations. Ce qui facilite le trafic de cette drogue vers les autres pays. Ainsi, les ressortissants des pays de la sous-région qui font partie du réseau des trafiquants, pour traverser les pays sans éveiller de soupçon, les transporteurs circulent souvent avec de fausses plaques d’immatriculation.

Source: www afrique-news.info