visites

Le Pr  Wala  Kperkouma pense à l’édification d’un nouveau type de citoyens  au Togo

« Participation Citoyenne au Togo ; enjeux et défis », c’est le thème autour duquel le Mouvement flambeau Citoyen a convié les togolais ce samedi à Lomé, pour un débat citoyen.

Cette conférence débat a été animée par deux conférenciers à savoir M. Felix Makayaba et le Professeur Kperkouma Wala, coordonnateur du Mouvement Flambeau Citoyen. L’objectif de la conférence débat est de promouvoir une participation citoyenne effective et responsable pour une meilleure gouvernance démocratique au Togo. Il c’est agit donc  d’échanger sur les enjeux et défis liés à la participation citoyenne des togolais. Selon le Professeur Wala Kperkouma , la participation citoyen est de trois s’ordres : la participation citoyenne publique, la participation sociale et la participation électorale. Bien que l’engagement citoyen soit une obligation pour tout citoyen individuellement ou collectivement, au Togo le constat est non seulement alarment mais inquiétant, les togolais ne sont pas enclin à la participation citoyenne. Ceci, malgré  les ressentiments qu’éprouve la grande partie de la population sur nombres de sujets.

Il faut selon Pr Wala Kperkouma « l’édification d’un nouveau  type de citoyens car un citoyen bien édifié est le moteur du développement »

L’essentiel à retenir au cours de cette conférence débat, c’est que très peu de togolais font preuve d’engagement citoyen. Ce constat rejoint les conclusions de l’afro Baromètre. Cette situation de désintéressement des togolais à l’engagement citoyen tire ses racines dans la peur et les échecs politiques. Pour y remédier, plusieurs défis restent à relever. Il s’agit entre de l’expression d’une citoyenneté pleine et active ; le fonctionnement active des organes.

C’est l’objectif poursuivit par Flambeau citoyen à savoir ‘’assainir par l’action citoyenne, la gouvernance publique du pays’’ à travers la participation responsable et consciente des populations dans la gestion des affaires publiques ; l’effectivité de la redevabilité des gouvernants vis-à-vis des populations et le principe de l’alternance démocratique. Pour y parvenir, le Mouvement a toute une batterie d’actions à mener d’ici décembre qui vont des conférences débats aux jeux concours en passant par des sensibilisations sur l’ensemble du territoire national.

Il convient de rappeler que ce Mouvement n’est pas à sa première action.  Plusieurs autres activités ont été déjà organisé dont la conférence débat du 26 avril 2017 relative à la souveraineté internationale du Togo.

 

JCB