visites

Le Togo fait le point de la phase 1 de l’étude stratégique de son secteur minier

Dans son objectif de faire du Togo un pays émergent à l’horizon 2030, le Gouvernement togolais fait du développement du secteur minier, un des axes prioritaires de sa politique. C’est dans ce cadre qu’il a bénéficié de l’appui de la Banque Mondiale dans la mise en œuvre du projet de développement et de gouvernance minière (PDGM) dont l’une des missions est l’élaboration d’une stratégie compréhensive du secteur minier togolais. Les résultats de la première phase d’élaboration de cette stratégie sont présentés ce mercredi 27 mars 2019 à Lomé au cours d’un atelier qui marque également le lancement de la seconde phase de cette stratégie.  

L’atelier qui regroupe une vingtaine d’acteurs intervenants dans le domaine minier au Togo, a été ouvert par le Directeur de Cabinet du Ministère Togolais des Mines et des Energies, M. Gbertane Baninpou, venu représenter son Ministre ministre de tutelle.  Il avait à ses côtés le Coordonnateur du PDGM, M. Boukari Ayessoky. Dans son discours d’ouverture de cet atelier, le Directeur de Cabinet du Ministère Togolais des Mines et des Energies a rappelé l’importance combien capitale du secteur minier dans le développement du Togo : « Le secteur minier est un secteur essentiel du développement économique du Togo, doté d’un fort potentiel de croissance. » a-t-il rappelé avant d’insister sur le fait que le secteur minier reste également un secteur à fort pourvoyeur d’emplois et qui constitue un des axes prioritaires du nouveau plan National de Développement (PND) couvrant la période 2018-2022.

L’objectif donc de cet atelier est non seulement de lancer la seconde phase de l’élaboration de la stratégie du secteur minier togolais mais surtout de présenter les résultats de la première phase qui consistait à l’évaluation des institutions. Il s’agit donc au cours de cet atelier de : informer les parties prenantes des résultats des travaux de la phase diagnostic et discuter des résultats du rapport initial relatif à la vision de la stratégie ; valider la démarche proposée par le Consultant pour  l’évaluation des institutions minières  et organes concernés par les questions minières et enfin réajuster si possible la méthodologie préconisée dans le rapport par le cabinet CEFRECO qui conduit la stratégie.

Il convient de rappeler que le Coordonnateur du PDGM, M. Boukari Ayessoky a dans son mot de bienvenu situé le contexte de cette rencontre qui se situe dans le cadre des activités du PDGM qui prévoient l’élaboration  d’une stratégie compréhensive du secteur minier togolais afin d’évaluer les contraintes institutionnelles  et organisationnelles des agences intervenant dans le secteur minier au Togo. Il a insisté sur la nécessité de rendre disponible cette stratégie d’ici la fin du mois de juin prochain à même temps que le document de la politique minière du Togo en cours d’élaboration