visites

Le Togo veut offrir des habitats durables aux citoyens

A l’occasion de la 31ème  journée mondiale de l’habitat, le Togo n’est pas dérogé à la tradition. Le ministre en charge de l’habitat et de l’urbanisme Fiatouwo Sessenou a lancé jeudi à Lomé les activités marquant cette journée.

Placée sous le thème « Le logement d’abord « , les activités qui marqueront cette journée sont programmées du 10 au 12 novembre.

Rappelant l’un des objectifs du développement durable sur la pauvreté et la construction des villes, le ministre a émis le vœu que la construction des  villes respectent et garantissent un certains nombres de principes. « Le monde entier s’est engagé dans la lutte contre la pauvreté et cette volonté s’est traduite dans les objectifs de développement durable. Et à son axe 11, il est mis la nécessité pour avoir des villes durables, sécurisées et accessible à tous », a-t-il rappelé.

Parmi les cinq besoins essentielles de la pauvreté, le besoin de logement touche une grande parti de la population togolaise. En 2015, l’Observatoire National du Logement du Togo a estimé le nombre de togolais vivant dans un logement décent à 5% et cette situation est loin de s’améliorer.

Le lancement par le gouvernement du programme de logements sociaux est un début de soulagement. La première phase devra permettre de loger 1000 fonctionnaires des catégories A (A1, A2 et A2) et viendront ensuite les autres.

Notons pailleurs que depuis un moment, des privés s’investissent dans la construction des logements sociaux. D’ailleurs ce qui a permis au gouvernement de signer un accord avec Poly Group China, société chinoise pour la construction de 10 000 logements sociaux dans les prochaines années.