visites

Les chefs d’entreprise togolais à l’école de la loi de finance 2018

Placée sous le thème « Loi des finances 2018 et politique fiscale du gouvernement », la rencontre d’échange  initiée jeudi 1er février 2018 à Lomé  par  le Conseil National du Patronat, avait pour objectif de partager avec les chefs d’entreprise, le contenu de la loi de finance exercice 2018.

Sur initiative du Conseil National du Patronat du Togo (CNP-Togo), un petit déjeuner d’Affaires s’est tenu ce jour 1er février 2018 à Lomé et a réuni membres du gouvernement et chefs d’entreprise. L’objectif est d’édifier plus les chefs d’entreprise sur les nouvelles mesures sur la loi des finances exercice 2018.

Cette rencontre se situe dans le cadre des mesures prises par le gouvernement de la République du Togo dans l’amélioration du climat des affaires au Togo. Plusieurs Ministres à savoir : Monsieur Sani YAYA l’économie et des Finances, Mme Legzim-Balouki du commerce et de Monsieur Attigbé IHOU l’industrie ainsi que du Commissaire Général de l’Office Togolais des Recettes. Pour le Ministre de l’Economie dont le Ministère est le parrain de cette rencontre, il s’agit de faire  du Togo, le pays où le climat des affaires prospère. En effet, le commissaire général de l’OTR est revenu sur les mesures d’allègement contenues dans la loi des finances relatives aux charges de douane et impôt. Mesures qui visent à faciliter la tâche aux chefs d’entreprises.

Deux points ont essentiellement fait objet de présentation à cette rencontre. Il s’agit de la fiscalité de porte et les impôts. Pour ce qui est de la fiscalité de porte, la question concernant la taxe portant sur le  laisser- passer  qui a besoin de base juridique serait réglée à partir du vote de la loi de finances gestion 2018, qui permet également d’apporter des correctives pour que le Togo soit plus en phase avec les directives de l’UEMOA. Du côté des impôts,  les dispositions permettant l’élargissement de l’assiette fiscale et certaines mesures en faveur du climat des affaires ont été présentées expliqué par le Commissaire des Impôt. L’on notera tout de même l’exonération des droits d’enregistrements et droits de timbres.

Le Ministre de l’économie et des finances a transmis aux chefs d’entreprise la vision du président togolais Faure Gnassingbé dont l’un des maillons essentiel repose sur le secteur privé en particulier les chefs d’entreprise: « Je voudrais vous dire que le chef de l’état accorde beaucoup d’importance à ce maillon fort de l’économie qu’est le secteur privé. Nous travaillons pour élargir la base fiscale et l’Office Togolais des Togolais des Recettes fait preuve de créativité et de réactivité en matière de niches fiscales afin de  desserrer l’étau et parvenir à une politique qui permette à l’état de mieux compter sur les entreprises dans leur quête quotidienne  d’investissement en vue du  développement du pays. Le Gouvernement avec la force et la détermination qu’il faut, soutiendra toujours le secteur privé ».

Le président du CNP-Togo Coami Tamegnon, a remercié les membres du gouvernement et les chefs d’entreprise du secteur privé pour leur disponibilité et a souhaité que le pays retrouve l’apaisement pour que le climat des affaires puisse retrouver sa  dynamique. Le gouvernement a réitéré sa volonté de faire du partenariat public/privé, le socle du développement économique du Togo.

E.B