visites

Libre opinion : Non au vide constitutionnel, allons aux élections !!!

Les choses semblent claires. Les opposants veulent faire traîner les choses. Ils savent que leurs propositions ne seront jamais acceptées. Nulle part au monde. Ils veulent juste créer une situation de blocage pour faire perdre du temps ou pour laisser passer du temps. Le Pouvoir ne doit pas tomber dans leur piège. Il doit être beaucoup plus vigilant pour ne pas tomber dans leur piège. Ce sont des gens qui n’aiment pas leur pays. Comme ils n’ont aucune stratégie et qu’ils savent qu’ils n’ont rien pratiquement pour pouvoir tenir face au Pouvoir, ils veulent créer une situation tendue pour faire révolter quelques Togolais qui les suivent. Ils se disent que ce dialogue est leur dernière chance. Ils se disent que la réussite de ce dialogue les engloutirait.

Ce sont des vieux qui n’ont plus rien à perdre. Ils s’attachent juste au peu et à l’immédiat. Ils veulent gagner tout de suite et maintenant. Non. Nous disons non avec la plus  grande fermeté à cela. Nous, nous pensons à ce pays. Un pays, c’est le Présent et l’avenir. Eux, ils ne pensent même pas au pays. Ils pensent beaucoup plus  à leur gain immédiat. Ils viennent de prouver une fois encore qu’ils ne peuvent rien pour contribuer au développement de ce pays. On leur a donné 30 ans pour réaliser l’alternance. Ils n’en ont pu rien faire. Ils se sont beaucoup plus laissés à l’émotion et à l’activisme. Ils n’ont jamais fait la véritable politique. Ils n’en ont pas l’art. Ils se sont amusés avec la vie de milliers de Togolais. De millions de Togolais avaient eu confiance en eux. Ils sont sortis dans les rues pour les soutenir. Ils croyaient soutenir des gens qui avaient une vision, ils croyaient avoir à leurs côtés des gens qui avaient une certaine ambition. Mais ils se rendus compte finalement qu’ils suivaient des gens qui avaient leur agenda cachés et qui quelques fois ne savaient même pas où est-ce qu’ils allaient. Quelques uns avisés se sont détournés d’eux, des milliers qui se sont embourbés dans l’ignorance ont perdu leurs vies pour rien. Leur seul objectif, c’est de gagner tout de suite et maintenant. Ils n’ont jamais eu de vision pour ce pays.

Les Togolais doivent comprendre que ces opposants ne cherchent pas le bonheur de ce pays. Ils instrumentalisent juste la population. La preuve, aucun de leurs enfants ne marche dans les rues. Ce sont les enfants des autres qui peuvent marcher. Les leurs non. Les pauvres Togolais vont marcher pour eux et faire changer les choses, et après leurs enfants qui sont des princes vont venir s’installer. Quand on manifeste et qu’on arrête les gens et qu’on blesse les pauvres Togolais, on ne voit aucun de leurs enfants se déplacer pour aller rendre visite aux détenus ou même exprimer sa compassion publiquement. Les pauvres peuvent mourir pour rien. Eux,  leurs enfants doivent rester vivants et sauter du champagne avec eux. Les Togolais doivent savoir que ces opposants qu’ils suivent ne les amèneront nullement. Ils veulent amener le Pouvoir à les tuer en nombre. Ils veulent obliger le Pouvoir à décimer son peuple pour qu’ils puissent le présenter comme bilan à l’extérieur. Ce qui va leur générer des sous. Les Associations internationales de défense des Droits de l’homme vont les soutenir et leur envoyer beaucoup d’argent. La situation les enrichira. Ils veulent marcher  sur vos cadavres, Togolais,  pour avoir de la popularité et s’enrichir davantage. Le Pouvoir s’en est aperçu et  les a laissés manifester le plus librement possible. Ces opposants, ce sont eux plutôt les sanguinaires.

Ils n’aiment pas ce peuple. Avec toutes ces souffrances auxquelles ce peuple-là se soumet quotidiennement, ils veulent amener le Pouvoir à le brimer, à le maltraiter. Et ce sera leur excellent bilan. C’est de la méchanceté.

Ces opposants n’aiment pas ce peuple. Sinon, avec la baisse des recettes fiscales de 40%  fin de l’année dernière, ils devraient chercher à être beaucoup plus souples lors du dialogue et essayer de trouver un terrain d’entente avec le Pouvoir. La crise avec les marches répétées ont fait du tort à ce pays et à  son peuple. Des magasins ont fermé, des investisseurs ont fui le pays, des Togolais ont vu leurs marchandises détruites, pourries, des étalages saccagés. Mais ils ne voient pas tout cela. Cela ne devrait pas quitter leurs yeux. Ils devraient y réfléchir quotidiennement et penser à soulager ce peuple avec une nouvelle méthode et une nouvelle attitude à adopter à ce dialogue. Ils n’aiment pas ce pays.

De plus, si ces opposants étaient des hommes d’affaires et qu’ils avaient leur business au pays avec de grands magasins qui s’ouvrent tous les jours, aucun d’entre eux n’accepterait manifester ou appeler les Togolais à sortir dans la rue une seule journée. C’est parce qu’ils n’ont rien à faire. Ils dorment à la maison, oisifs, profitent allégrement de quelques cartons de vins et sommes d’argent que leurs amis du Régime leur envoient régulièrement mais veulent détruire économiquement le pays.

Le Gouvernement doit accélérer les processus électoraux et  organiser d’ici quelques jours le Référendum, le coupler si possible  avec les élections locales. Ce qui permettra de tourner une fois pour toutes la page des réformes et lancer ce pays sur la voie du travail sérieux et de la prospérité.

Non au vide constitutionnel. Allons aux élections pour permettre aux jeunes politiciens d’émerger et aussi pour renouveler notre Parlement.

Olivier Kouta