visites

Litige foncier : la famille Kouwadan délogée par les forces de l’ordre au quartier Bè Klouvi

Très tôt ce matin au environ de 9 heures, le quartier de bè klouvi à fait l’objet d’un théâtre malsain. Les forces de l’ordre ont investi ce quartier, cette fois pas pour un cas de vol ni de braquage mais pour vider une maison de ses propriétaires.  Il s’agit de la famille Kouwadan qui a été vidée de la maison par les gaz lacrymogènes ce matin. Pour cause une affaire de litige foncier l’oppose à la collectivité Adélan.

Selon les informations reçu sur les lieux des faits, il ya deux (2) mois environ, une note à été envoyée par un Huissier demandant à la famille de quitter la maison. Une fois chez l’Huissier, il leur a été demandé d’apporter les documents administratifs de la maison. Ce qui fut fait. Dans le même temps, l’Huissier en charge du dossier leur a signifiée que le plaignant est en voyage et leur ferait signe dès son retour. Ce qui n’est jamais fait avant la descente des policiers sur les lieux ce matin pour exiger le départ de cette famille de la maison.

img-20161129-wa0057img-20161129-wa0058                                                                                                »Je viens du service, arrivée à la maison je trouve les forces de l’ordre tirant les gaz lacrymogènes pour déloger ma famille et je ne comprends pas encore les motifs. Je lance un appelle aux autorités de nous venir en aide. Nous sommes dépassé par cette affaire’’ lance un jeune homme de la maison.

Stupéfait, un vieux d’une soixantaine clame son désarroi face aux actes posés par les forces de l’ordre et l’Huissier. ‘’ Il ya longtemps cette famille vit dans cette maison. C’est ici que sont nés leurs ancêtres. L’Huissier n’a pas respecté sa parole car il a promis appeler la famille lorsque le plaignant sera de retour. Voilà que les policiers débarquent par forces pour vider  la famille. On ne peut pas vivre comme ça dans un pays’’ a-t-il clamé.

L’on aurait cru à la fin des affaires du foncier depuis l’annonce du nouveau code foncier mais force est de constater que le Togo à encore du chemin à faire pour se sortir des carcans.

Face à cette situation qui met des familles entière sur des rues et crée la violence, le gouvernement doit faire des efforts pour trouver des solutions adéquates.

                                                                                                                                                                                                                   Kevin