visites

L’UE soutient le budget de l’Etat togolais avec 10, 16 milliards

Dans le cadre de la consolidation des relations de coopération entre l’Union Européenne et le Togo, une convention de décaissement de fonds au titre du 11ème FED pour le compte de l’année 2016, a été signée ce lundi 30 janvier 2017 à Lomé.

D’un montant de 15,5 million d’Euro, soit 10, 16 milliards FCFA,  ce fonds rentre dans le cadre de la première tranche du programme d’appui budgétaire de l’UE au Togo d’un montant global de 54 millions d’euros soit 35,4 milliards de francs CFA pour la période 2016-2018. Ce programme poursuit une politique budgétaire plus crédible et plus soutenable qui vise des secteurs clés comme : la qualité du processus budgétaire et la gestion de la trésorerie, la crédibilité et la réalisation des recettes fiscales, la sécurisation des recettes fiscales des collectivités locales, les statistiques, la protection sociale et l’assurance maladie obligatoire ainsi que la gouvernance économique de la CEET.

DSCN0439 DSCN0417

Cette convention de décaissement de ce fonds a été présidée par le chef de la délégation de l’union Européenne au Togo Nicolas Berlanga Matinez et le ministre de l’Economie et des finances du Togo Sani YAYA en présence des ministres de la fonction publique et de la protection sociale Gilbert BAWARA et Kossi Assimaidou de la planification ainsi des députés.  Le ministre togolais de l’économie et des finances a saisi cette occasion pour saluer l’excellente relation qui lie le Togo et l’Union Européenne « Je voudrais également me féliciter de  l‘excellence des relations de coopération, empreintes de compréhension  et de respect mutuels, entre le Togo et l’Union européenne qui a permis la présente rencontre » a-t-il précisé, avant de rappeler le cheminement qui a abouti au décaissement de ces fonds. « Depuis 2007, et vous vous en rappelez bien, cette coopération Togo-Union européenne se consolide d’année en année et se caractérise, entre autres, par le financement de plusieurs projets et programmes de développement et le dialogue sur plusieurs sujets d’intérêts communs » a rappelé le Ministre Sani YAYA pour faire un peu l’évolution de la coopération entre le Togo et l’UE.

Selon le chef de la délégation de l’union européenne au Togo, ceci est le fruit d’un long processus démarré en 2015 qui a permis de faire les constats  d’une situation détériorée au niveau macroéconomique, d’une politique de préfinancement des investissements publics à risque et d’une préoccupation sur la gestion transparente des dépenses publiques. Pour ce qui concerne ce décaissement, il est le fruit des progrès réalisés par le gouvernement togolais dans la gestion des finances publiques, la transparence des informations budgétaires et le rétablissement de l’équilibre budgétaire depuis mi-2016.

Dans son adresse, Nicolas Berlanga Matinez a souhaité que le gouvernement togolais au-delà des progrès réalisés, poursuive la mise en œuvre des directives de l’UEMOA et la réforme du système de gestion des finances publiques, la reddition des comptes, la lutte contre la corruption et une implication accrue de l’Assemblée Nationale dans le choix des politiques financiers par le budget de l’Etat, la qualité et  l’effectivité de la dépense publique, notamment des investissements publics, la finalisation de la réforme institutionnelle de l’INSEED, l’adoption d’une nouvelle stratégie de développement, la gouvernance des entreprises d’Etat (eau et énergie)…

Il convient aussi de noter que le Togo a perdu sur ces fonds 500 000 euro soit 328 millions pour n’avoir pas atteint les performances souhaitées au niveau des données statistiques. Toutefois, ce fonds pourrait être reversé à l’Etat togolais si celui-ci parvient à satisfaire ces normes dans les mois qui viennent.

Cette cérémonie a pris fin avec la remise symbolique du chèque aux autorités togolaise et la signature du cahier de charge.

 

JCB