visites

Luis Michel, la béquille des régimes dictatoriaux en Afrique

Le sulfureux diplomate européen Ancien commissaire de l’Union Européenne, Louis Michel  est arrivé à Lomé depuis le début de la semaine  dans le cadre de la  11e conférence annuelle de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe, le Pacifique, l’Afrique et les Caraïbes (ALDEPAC), occasion pour de dresser des loriers au chef de l’Etat togolais pour se mettre pleins les poches.

Pour celà, il ne s’est pas fait prier, avant de trouver des adjectifs et qualificatifs pour habier son mensonge. En marge des travaux de cette rencontre, l’homme n’a pas manqué d’étaler aux yeux du monde son soutien aux dictateurs d’Afrique en étalant tout une litanie d’éloges et de reconnaissances en égard de Faure GNASSINGBE .

« Le président Faure Gnassingbé est un président exceptionnel, reconnu en Afrique par ses pairs. Votre président est une personnalité qui inspire, qui est respecté, qui pratique l’ouverture politique, qui pratique aussi et ça c’est le sens des visionnaires, qui pratique la proactivité, qui fait preuve d’une grande apathie, de beaucoup de crédibilité sur le plan international, je veux vouloir témoigner de ce que le président Gnassingbé véritablement exprime et est perçu de plus en plus au sein de la communauté internationale comme une personnalité à la fois intelligente et visionnaire surtout engagé à force de sagesse, à force de volontarisme et ce qui peut être le plus prégnant, ce qui peut être le plus impressionnant et qui impressionne le plus, c’est cette volonté permanente qu’il a d’exprimer son souci et sa volonté d’aller à la rencontre de ce qui le préoccupe le plus, c’est-à-dire le très grand taux de la jeunesse dans notre société. Je pense qu’à ce titre, il fait œuvre de vision, mais aussi c’est un précurseur en Afrique », Voilà le chapelet d’&loges que le diplomate européen à dresse au prince de Lomé dont les actions ne sont toujours pas visibles sur le terrain contrairement aux allégations de Luis Michel

Connaissant l’homme, et ses implications  auprès des régimes dictatoriaux en Afrique, on peut comprendre que l’homme est à la recherche de quelques mallettes auprès du prince de Lomé. Il rappeler qu’il est parmi ces diplomate européens qui font le lobbying pour le maintien de Joseph Kabila au pouvoir