visites

Nigéria : Discours ferme de Buhari sur l’unité et la lutte contre Boko Haram

104 jours, c’est le temps pendant lequel, Muhammadu Buhari est resté hors du territoire nigérian. En son absence, plusieurs événements dramatiques ont eu lieu. En dehors des attaques du groupe terroriste, des velléités de revendications régionalistes ont fait leur apparition

Son discours était très attendu. Apparu légèrement affaibli mais déterminé, Muhammadu Buhari a livré un discours face à la nation ce lundi matin. Après plus de 100 jours passés à l’étranger, Muhammadu Buhari n’a pas voulu transiger avec la sécurité et l’union nationale. Buhari a affirmé avoir suivi avec intérêt, lors de son séjour à Londres, l’actualité nationale; se disant complètement affligé d’avoir vu des commentaires régionalistes et mesquins notamment sur la toile.

Pour lui, la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram va se poursuivre ainsi que la recherche permanente de l’unité nationale dans le pays. Mettant ainsi en garde tous ceux qui veulent dénier aux populations igbos le droit de vivre là où bon leur semble au Nigéria. Lire ci-dessous des extraits de sa déclaration.

Extraits du discours de Muhammadu Buhari

« L’unité du Nigéria est réglée et non négociable. Nous ne permettrons pas aux éléments irresponsables de commencer les ennuis et, lorsque les choses deviennent mauvaises, s’enfuir en laissant aux autres la responsabilité de ramener l’ordre (…) Tout nigérian a le droit de vivre et de poursuivre ses affaires n’importe où au Nigeria sans entraves. Je crois que la très grande majorité des Nigérians partagent ce point de vue (…) Ce n’est pas de nier qu’il existe des préoccupations légitimes. Chaque groupe a un grief. Mais la beauté et l’attraction d’une fédération est qu’elle permet à différents groupes d’exprimer leurs griefs et d’élaborer un mode de coexistence.

Le consensus national est que, il vaut mieux vivre ensemble que de vivre à part. En outre, je charge les agences de sécurité de ne pas laisser les succès obtenus au cours des 18 derniers mois se détériorer. Les terroristes et les criminels doivent être combattu et détruits implacablement afin que la plupart d’entre nous puissent vivre en paix et en sécurité. Par conséquent, nous allons renforcer et revigorer la lutte non seulement contre les éléments de Boko Haram, qui tentent une nouvelle série d’attaques sur des cibles innocentes, les enlèvements, (…) En plus de la violence ethnique alimentée par les méchants politiques. Nous allons nous attaquer à tout cela.  (…) Je reste résolument engagé à faire en sorte que ces objectifs soient atteints et maintenus. Je suis tellement content d’être à la maison. »

 

Source : Nouvelle Trubune