visites

problématique du fisc, JMD et CAECO-FISC initient le  »vendredi de la fiscalité »

Les Journalistes en Mission pour le Développement (JMD) et le Cabinet d’Audit d’Expertise Comptable et Fiscale (CAECO-FISC) sont désormais unis pour une cause noble. Ce vendredi 03 février, les deux entités ont mis sur pied et lancé officiellement le vendredi de la fiscalité

Depuis sa mise en place, l’OTR n’a jamais conquis l’assentiment des togolais qui croient en cette institution une machine à faillite. Alors que  loin de participer à faire sombrer les entreprises togolaises dans la faillite, l’office togolais des recettes revêt beaucoup d’intérêts et ne devrait faire peur aux citoyens. C’est fort de ce constat et pour trouver des solutions idoines sur la désinformation dont souffre la population togolaise qu’est crée une synergie entre l’association  JMD et le Cabinet d’Audit d’Expertise Comptable et Fiscale (CAECO-FISC) pour donner naissance à un vendredi de la fiscalité. C’est une manière pour les journalistes et les spécialistes du fisc de combattre le mythe selon lequel l’OTR est une institution de faillite.

Il sera question au cours de ces vendredis de la fiscalité de former les journalistes sur la question. Etant donnée que le rôle  premier du journaliste, c’est de former, éduquer et surtout informer l’opinion, donc former les professionnel des médias  serait alors une manière de servir la bonne information sur la fiscalité à toute la population togolaise qui à peur de cette question fiscale.

Pour Kwami Lolonyon Adanlapé, DG de CAECO-FISC, « Le vendredi de la fiscalité va permettre de prendre une par une les obligations du contribuable ainsi que ses droits pour les étudier. Parce que jusqu’à présent, le contribuable pense qu’il n’a que des obligations à payer des impôts qu’il ne comprend même pas ». Poursuivant, il a estimé qu’il y a un impératif pour éduquer le contribuable afin de faciliter l’opérationnalisation de l’OTR.

Rappelons que s’acquitter de ses impôts est une obligation civique, et former et faire savoir sur le pourquoi payer les impôts aux contribuables est aussi un  droit.

                                                                                        Kevin