visites

Sarkozy sort par la petite porte et manque de rentrer dans l’histoire

Les résultats du premier tour des primaires à droite en France ont encore une fois déjoué les sondages  avec le cinglant désaveu des français de la droite à la candidature de Sarkozy pour la présidentielle de mai 2017 alors même que la victoire de Trump aux Etats-Unis n’est encore digérée.

Donné deuxième par les sondages d’opinions de vote derrière Alain Juppé  avant les primaires de ce dimanche devant son Premier Ministre François Fillon classé 3ème, Nicolas Sarkozy arrive finalement en troisième position et du coup est éliminé de la course à la course à présidentielle de 2017.

Il manque ainsi de rentrer dans l’histoire et sort par la plus petite porte. Une véritable humiliation  pour un ancien président de sa classe qui n’arrive même pas à se qualifier pour le second tour des primaires de sa formation politique. L’Afrique n’aura pas été la seule à avoir manqué l’occasion de rentrer dans l’histoire de l’humanité car,  Nicolas Sarkozy aussi avec cette élimination au premier tour des primaires de la droite française, sort de  l’histoire de la pire des manières en étant l’ancien président français à avoir tenté de revenir aux affaires et  qui se fait désillusionner dès le premier tour des primaires.

Il aurait dû prendre sa retraite politique après sa décevante défaite contre François Hollande en 2012  au lieu d’avoir attendu cette lourde défaite pour annoncer sa retraite politique et sortir tête basse, par la petite porte avec seulement 20% de voix loin derrière son ancien Premier Ministre François Fillon qui a réalisé une surprenante remontée.

Tout comme l’Afrique qu’il a qualifié à Dakar d’avoir manqué de rentrer dans l’histoire, Nicolas Sarkozy vient de manquer de rentrer dans l’histoire.