visites

SUNREF promeut la croissance verte au Togo

Ce jeudi 08 juin 2017, l’Agence Française de Développement (AFD) dans l’ambition de positionner le projet SUNREF Afrique de l’Ouest comme un instrument de référence pour le financement vert au Togo, a tenu à Lomé un séminaire sur le thème « Efficacité énergétique, énergie renouvelable: quelles opportunités pour les entreprises au Togo ? ». Un séminaire qui a réuni plusieurs acteurs du monde environnemental, de l’énergie et de l’hôtellerie. Cette rencontre vise à accompagner le Togo dans la mise en place d’une politique de la croissance verte.

Selon le ministre Marc Abli-Bidamon, ce projet repond aux besoins en énergie des industries locales qui restent élevés face à la croissance des importations d’énergie fossile constituant dans certains pays de la sous région, un facteur macro-économique majeure. Donc  l’AFD veut accompagner les pays de l’UEMOA dans la mise en œuvre des politiques publiques en impliquant le secteur privé dans le financement de projets d’Efficacité Énergétique et d’Énergie Renouvelable.

A l’occasion, des projets sélectionnés et financés dans le secteur privé (industrie, hôtellerie etc.) ont été présentés aux participants. Les échanges ont permis de démontrer l’intérêt des participants pour les problématiques de maîtrise des coûts et de diversification des sources de production d’énergie et d’accès aux financements pour des projets innovants.

Il est a mentionné que l’Agence AFD va doter pour ce projet, une enveloppe de 30 millions d’euros en faveur des pays de l’Afrique de l’Ouest avec la participation financière de l’Union Européenne. Outil innovant de l’AFD à dimension mondiale, le programme SUNREF est destiné à mobiliser les entreprises en faveur d’une croissance verte, grâce à des incitations financières à travers le financement de banques locales partenaires. Au Togo, SUNREF est déployé en partenariat avec deux banques, Orabank et la Société Générale de Banques.

Selon, Benoît Lebeurre, Directeur de l’AFD Togo, la mise en œuvre d’un tel programme, s’inscrit dans la dynamique initiée par l’État togolais visant à promouvoir un développement participatif, équilibré et durable. Il a de même saluer le travail effectué pour l’émergence de trois projets au Togo, dans les secteurs de l’industrie et de l’hôtellerie, ayant permis de réduire de plus de 50% de la consommation en énergie électrique des bénéficiaires.

Pour témoigner son soutien, les ministres Marc Dederiwe Abli-Bidamon en charge des Mines et André Johnson de l’environnement membre du gouvernement togolais ont marqué de leur présence à cette rencontre.

                                                                                                           kevin