visites

Togo, 861.811 personnes ont bénéficié des services du FNFI  en 4 ans

 Lancé officiellement le 25 janvier 2014, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) qui a pour mission de lutte contre la pauvreté, a fait le bilan de ses quatre premières d’exercice. Les responsables et partenaires étaient en  conférence de presse ce vendredi 13 avril 2018à Lomé.

De ce bilan des 4 années d’opérationnalisation du FNFI, on retient essentiellement que 861.811 personnes ont bénéficié des services financiers et 586 645 renouvellements de crédits ont été effectués pour un total de 1 448 456 micros crédits octroyés. Ceci pour un montant total de 72,8 milliards de francs CFA pour une enveloppe de 62,1 milliards  de crédit mis à la disposition des partenaires financiers. De 100%  du taux de remboursement la première année, le taux de remboursement des institutions de micro finance (IMF) vers le FNFI, est de 92,3% en 2017 contre 85,3% en fin 2016 et 93 en 2015.

Ces performances du FNFI sont selon le Directeur Général du FNFI Yves Gnaba, le fruit du mécanisme de suivi mis en place pour accompagner les bénéficiaires des financements à travers des conseils et orientations « Nous avons mis en place un mécanisme de suivi qui nous permet d’être sur le terrain aux côtés des partenaires pour s’enquérir de comment les choses marchent, de leurs difficultés et de réagir dans une rétroactivité  permanente », a-t-il déclaré.

Le Directeur est plus que satisfait des résultats réalisés par son institution car selon lui, le FNFI a très tôt déjouer ce que bon nombres de personnes pensaient, à savoir l’agent devrait être distribué. « Le FNFI a très tôt démontré le contraire de ce que la majorité de la population pensait comme quoi, c’était des ressources financières qu’il fallait distribuer ; le professionnalisme avec lequel nous avons mené nos actions sur le terrain et surtout notre mode opératoire qui est le faire-faire », a-t-il déclaré.

En termes  de contre-performances et des difficultés, il y a le produit Accès des agriculteurs aux services financiers (AGRISEF) qui connait des difficultés du fait des aléas climatiques, la mauvaise foi des bénéficiaires ou la mauvaise perception des crédits FNFI.

Pour cette 2018 que le FNFI place sous le signe de la qualité et de la performance de gestion et des interventions, l’institution entend assurer entre autre: – l’intensification et la consolidation de l’inclusion financière et sociale des populations avec la mise en œuvre de ses six produits de crédits et la consolidation de son produit assurance ; -l’opérationnalisation d’une phase pilote du chantier de la digitalisation des services financiers.