visites

Togo: Évaluation des forces et faiblesses du secteur privé dans le domaine des énergies

L’un des objectifs du Togo tels que déclinés dans son document stratégique, c’est d’arriver à l’horizon 2030 à 100% d’électrification des ménages et des entreprises du pays. Pour y parvenir, le secteur privé a un grand rôle à jouer. D’où la nécessité d’évaluer les forces et faiblesses de ce secteur privé à travers une étude dont les résultats ont été présentés ce mardi 26 mars 2019 à Lomé au cours d’un atelier de validation

Cette étude qui consiste à ressortir les forces et faiblesses du secteur privé dans le domaine des énergies au Togo se situe dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 1 du projet d’appuis au Secteur de l’Énergie. Il s’agit en effet d’une revue dont l’objectif a été de faire l’état des lieux des segments de la chaîne de valeur de l’électricité au Togo, la production, la commercialisation, les activités d’achat, d’importation, d’exportation, de transport et de distribution. Les travaux de présentation des résultats de cette étude ont été présidés par le Directeur Général des Énergies du Togo, M. Abass Abdoulaye au nom de son ministère de tutelle qui, dans son discours de circonstance a rappelé l’importance de l’énergie dans le développement d’un pays. « Le secteur de l’Énergie est un secteur de soutien pour le développement du Togo notamment dans le cadre du Plan National de Développement (PND).» a-t-il indiqué avant de rappeler combien l’apport du secteur privé était utile dans la réalisation d’une telle ambition et la volonté des premières autorités togolaises d’associer le secteur privé dans la réalisation de cet objectif «Nous pensons collaborer avec les acteurs du secteur privé dans le cadre de la stratégie d’électrification qui a été élaborée et l’ensemble des projets conçus pour le secteur de l’électricité. Et donc cette étude nous permet d’identifier clairement les forces et faiblesses du secteur privé afin d’apporter les solutions nécessaires et atteindre les objectifs fixés au secteur de l’électricité » a indiqué le représentant du ministre des mines.


Entièrement financée par l’Union Européenne et réalisée sur la période de juin et décembre 2018 par l’organisation energy generation, cette étude vise à déterminer d’une manière précise les forces et les faiblesses du secteur privé dans l’atteinte de l’objectif 100% d’énergie. Les résultats ont été présentés et soumises à l’appréciation des premiers responsables de l’Énergie et des acteurs du secteur privé. Selon Astria Fataki, Présidente-fondatrice d’energy generatio, «Cette étude est bien pensée de la part des autorités togolaises puisse qu’il est révélé qu’aujourd’hui le secteur privé doit et peut jouer un rôle conséquent dans l’électrification du pays relativement à son objectif d’ électrification fixée à 100% à l’horizon 2030″, a-t-elle indiqué. Le cadre règlementaire, les principales activités et les chantiers stratégiques, les acteurs publics et privés intervenant dans le secteur de l’Énergie, les modalités d’intervention de ces acteurs, sont entre autres pistes explorées par les recherches qui ont mené l’étude.

Il convient de rappeler que le gouvernement Togolaise depuis ces dernières années a entrepris un vaste programme d’électrification de tout le pays à travers plusieurs projets entres autres le projet Sizo, l’éclairage public, l’installation de petites centrales électriques dans plusieurs localités du pays.