visites

Togo: Farida Nabourema dézingue le « Faurenalisme »

La jeune activiste togolaise dénonce la distribution d’argent aux journalistes proches du régime par le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). Une reconnaissance pour service rendu qui viendrait de Faure Gnassingbé. Voici les 400 000 FCFA distribués à ces journalistes, vus par Farida Nabourema.

Les Faurenalistes récompensés pour leur griotisme

Chers lecteurs, laissez-moi vous introduire un néologisme : le faurenalisme. Il s’agit d’une profession qui consiste à mentir à travers les canaux de la presse dans le but de désinformer et d’intoxiquer le peuple togolais lui faisant croire que le tyran qui ensemble avec des vautours pillent ses ressources et abusent de lui, est la personne idéale pour gouverner le Togo.

Dans notre cher pays, il existe deux types de professionnels des médias. Nous avons d’un côté des journalistes dont la profession est un affront à la dictature et à l’imposture car ceux-ci travaillent d’arrachepied pour informer le peuple sur la corruption, la gabegie, la torture et toute autre forme d’exploitation dont il est victime de la part de ses gouvernants. De l’autre côté, nous avons les faurenalistes qui, eux, sont des griots abusant excessivement du titre de journaliste et dont la faim motive les actes.

A l’occasion des fêtes de fin d’année, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et la Communication (HAAC), une institution étatique supposée réguler les organes de presse a distribué par le biais de son tristement célèbre président Pitang Tchalla, une somme de 400,000 FCCFA à des faurenalistes dont le nombre s’élèverait à 35. Ceci, dans le but de les récompenser pour leur griotisme au roi Faure Gnassingbe II, président de la collectivité locale Faurekopé. Ainsi, pas moins de 14 millions de Francs CFA ont été vidés des caisses de la HAAC pour noyer dans l’alcool, la misère de ces hommes malhonnêtes, et égoïstes, arrivistes et sans dignités qui chaque jour, tordent le cou à l’information pour maintenir le peuple togolais dans l’ignorance et la domination.

C’est donc le lieu de rappeler que la collectivité locale Faurekopé abusivement appelée République du Togo, est dirigée par des sans vergogne qui ne changent pas dans leurs méthodes d’achats de consciences antédiluviennes. Toutefois, je tiens à souligner qu’à cette heure de la vulgarisation des nouvelles technologies de l’information de la communication notamment les réseaux sociaux, le griotisme politique ne pourra en aucun cas empêcher la libre circulation de l’information et la dénonciation de toute forme d’abus que font subir au peuple togolais, les dirigeants corrompus et sanguinaires qui le dirigent.

Je conclurai donc en informant tous les faurenalistes ainsi que leur patron, le vétéran du griotisme gnassional Pitang Tchalla, dont la vie dépend des bouteilles d’oxygènes, que la vérité n’a pas de prix et si elle devrait en avoir, leur panse gonflée par la mendicité perpétuelle, ne saurait s’en acquitter.

Bienvenues en 2017, Jubilée d’Or de la Dictature à Faurekopé.

Veuillez trouver ci-dessous, la liste de quelques faurenalistes qui auraient vendu leur dignité pour 400,000FCFA

  1. Messan Lucien.
  2. Credo TETTEH

3.Tchagnao Arimiyao.

4.Sam Djobo

5.Dieudonné Korolakina

6.Tchaboré Bouraima.

7.Loic LAWSON.

  1. Olivier Adja.

9.Sas Gawou

  1. Pius Guenou
  2. Loko Joachim

12.Michel Tsadja

  1. Jean Paul AGBOH

14.Eric Johnson

  1. Patricia ADJISSEKU.
  2. Fabrice Petchezi.
  3. Elom Attissogbe

 

Farida Bemba Nabourema