visites

Togo, hausse des prix des produits pétroliers, échauffourées dans plusieurs quartiers de Lomé, un bus de transport en commun brûlé

Depuis cette nuit à zéro heure, les prix des produits pétroliers ont connu une hausse, ceci suite à un communiqué conjoint rendu public par le ministère du commerce, de l’économie et des transports. cette nouvelle augmentation est la seconde en un moins de deux mois.

16904895_204388686706308_2595732690788875987_o

Face à cette flambé des prix des produits pétroliers, la population est descendue dans les rues de la capitale Lomé de même que dans certaines villes de l’intérieur du pays avec pour conséquence des barricades dans les rues pour manifester leur ras-le-bol.  » Trop c’est trop, on est fatigué de la souffrance » sont entre autres slogans que scandaient les manifestants au grand carrefour GTA où un face-à-face opposait manifestants et forces de l’ordres  avec jets de pierres, pneus brûlés et gaz lacrymogènes. Malheureusement dans cette ambiance malsaine, un bus de transport en commun SOTRAL appartenant à l’Etat à fait les frais. Le bus à été complètement brûlé.

17038814_803541193136684_4745067679865398_o17039159_803543806469756_8452612086077204417_o

Ce mécontentement est du à la crise financière qui secoue les population togolaises ajouté aux derniers événements du retrait de la fréquence aux médias du groupe Sud médias fait que la population est sur ces nerfs.

La spontanéité de la manifestation interpelle plus d’un et surtout l’autorité car cette fois ni les organisations de la société civile ni les politique n’ont lancé aucun appel mais c’est la population elle même qui refuse cette injustice.

En réalité ce mandat dit de mandat social annoncé par le président de la république, ne devrait pas être émaillé de ces manifestations malheureuses.