visites

Togo : Le problème foncier au centre du débat

La problématique du foncier, véritable source de problème qui divise et sème la désolation au sein des populations faisait déjà l’objet des débats au sein de toutes les couches. Annoncé depuis quelques mois par le gouvernement, c’est ce mardi 18 avril 2017 que les experts nationaux et étrangers ont véritablement démarré les dispositions de l’avant-projet de code foncier et domanial avant son adoption prochaine. Une occasion pour eux de trouver les mécanismes appropriés pour donner des réponses adaptés aux problèmes récurrents du foncier togolais.
La cérémonie à été ouverte par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou au Radisson Blue Hôtel 2 février à Lomé sous le thème : « une gouvernance foncière inclusive pour un développement durable : le temps de l’action ».
Selon lui, le foncier constitue le socle de tout développement. Mais, malheureusement il est confronté à d’énormes controverses dont les ramifications sont diverses et difficiles à cerner eu égard à la multitude d’intervenants, a-t-il ajouté.
Ce forum, a-t-il poursuivi, est une occasion de passer au peigne fin toute la problématique foncière au Togo et surtout les défis à relever en vue de l’émergence. « L’insécurité foncière, la lenteur administrative, la procédure coûteuse, sont les maux qui minent le secteur », a-t-il ajouté.
Pour M. Fiatuwo Kwadjo Sessenou, ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, « le foncier a toujours été sujet à conflit dans toutes les communautés humaines et peut compromettre dangereusement la sérénité, la paix et le développement. Depuis quelques années, nos terres sont non seulement source de conflits entre citoyens ou au sein des communautés ou encore entre deux communautés voisines, mais aussi et surtout, deviennent des objets de convoitises ».
Ainsi ce forum s’inscrit dans la série des rencontres qui se sont succédé au cours des cinq (5) dernières années ayant pour finalité la quête permanente des solutions durables à la problématique foncière dans le pays.
En rappel, au Togo, le foncier est depuis quelques années la source de conflits entre citoyens ou dans les communautés et touche le milieu urbain comme rural.
kevin