visites

Togo: Le rapport de la CAN 2013 révèle un déficit de 628 968 737 Fcfa

Suite aux multiples appels aussi bien des journalistes que des acteurs de la société civile togolaise demandant la publication des comptes de la CAN 2013 depuis la qualification des Eperviers pour la CAN 2017, le gouvernement a enfin rendu public ces comptes à travers le Cabinet d’Audit (IIC). Rapport qui convainc malheureusement très peu de togolais.

Demandé par le gouvernement, le rapport de la coupe d’Afrique des Nations 2013 en Afrique du Sud a été présenté à la presse ce 29 décembre au ministère des sports par le cabinet d’audit International Investiment Corporation(IIC) représenté par  madame Nathalie BITHO.

Le Cabinet a étalé tout le contenu du rapport des fonds mobilisés pour la CAN 2013 en Afrique du Sud. Les investigations du cabinet d’audit ont pris en compte trois volets (les recettes, les dépenses et les pertes). Selon ce rapport, les recettes mobilisées pour la CAN 2013 s’élèvent à 2.257 416 370 tandis que les dépenses sont évaluées à  2 886 385 107. Les pertes sont évaluées  à 628 968 737.

Les détailles du rapport se présentent comme suit : la société Moov a mobilisé 150 millions, Togocel  75 millions, l’Etat 800 millions, les membres du gouvernement 107 millions, le président de la république 100 millions. Les dépenses se chiffrent comme suit: Hébergement  et restauration 850 millions, transports 452 millions, manifestation populaire  5 millions, diné de gala 29 millions, divers 88 millions.

Après trois années de passées, le Cabinet a toujours des difficultés, pour avoir certaines pièces justificatives. Pour la représente du cabinet  IIC auditeur de ces comptes, « il y a eu  beaucoup de difficultés pour vérifier les pièces justificatives, ce qui ne nous a pas faciliter la tache, nous ne pouvons pas nous prononcer sur l’exactitude de la gestion de la CAN car il y a beaucoup d’insuffisance, des billets d’avions achetés non utilisés…».

Pour le patron des sports au Togo, le ministre Guy Lorenzo « les mesures sont entrain d’être prises pour faire le recouvrement, le gouvernement va demander au juge de dire le droit, pour  le reste le gouvernement ne cultive pas l’impunité il prendra ses responsabilités ».

Malgré les efforts faits par le gouvernement pour enfin rendre public ces comptes de la CAN2013, le rapport  présenté laisse les hommes de media et la plupart des observateurs sur leur soif. Rien de consistant n’est ressorti des conclusions de ce rapport qui se présente comme la photocopie des rapports précédents qui ont toujours été déficitaires. On peut comprendre à travers ce rapport que le gouvernement a juste voulu se débarrasser de ce qui est devenu en quelque sorte un serpent de mer ou mieux une épine dans sa chaussure des dirigeants togolais, surtout qu’ils cherchent encore à mobiliser des fonds pour soutenir les Eperviers pour la CAN 2017.

D’ailleurs, le fait même que le ministre des sports a profité de la présentation de ce rapport pour faire le point sur les préparatifs des Eperviers pour cette échéance de 2017, en dit long. A ce niveau, pour sauver la face, le ministre promet la présentation du rapport de l’Audit de la participation du Togo à la CAN2017 pour le 17 juillet 2017, soit six mois après la compétition. « Tous les comités  ont l’obligation de rendre leurs comptes avec toutes les pièces probantes. Le gouvernement va commettre un nouveau cabinet pour l’audit. Le rapport définitif de l’audit sera  publié le 17 juillet2017, car nous souhaitons  la transparence dans le cadre la gestion de notre pays, il y a des pratique qui ne peuvent plus perdurer» a rassuré Guy Madjé Lorenzo.

Il convient de noter qu’à deux semaines du début de la CAN2017, le gouvernement n’a pas encore mis sur pied les comités devant mobiliser les fonds pour la participation du Togo à la CAN Gabon 2017 et on craint que les mêmes causes produisent les mêmes effets.

 

André O.