visites

TOGO: Les mutualistes du systèmes de santé se réunissent à Lomé depuis hier

Dans le cadre des initiatives pour la couverture santé universelle,  l’Association Internationale de la Mutualité (AIM) tient depuis à Lomé au Togo, la deuxième conférence internationale sur la mutualisation des systèmes de santé. Elle s’est ouverte ce mardi en présence de plusieurs participants venus du monde entier.

En effet, en collaboration avec le gouvernement togolais et l’UEMOA, la deuxième conférence internationale sur la mutualisation des systèmes de santé se tient dans la capitale togolaise trois ans après la première tenue à Abidjan en république de Côte d’Ivoire. Placée sous le thème de « pari de la mutualité pour le 21ème siècle »,  la conférence de Lomé vise à  sensibiliser les gouvernements africains à accorder de l’importance à la protection sociale des populations à travers la mutualisation des systèmes de santé. Les travaux ont été ouverts par le ministre togolais en charge de la fonction publique, Gilbert Bawara en présence de plusieurs membres du gouvernement et le ministre ivoirien en charge de la fonction publique et de la protection sociale. Cette rencontre de Lomé regroupe plus de 200 responsables des Mutualités venues du de 30 pays du monde fournissant une couverture sanitaire à environ 240 millions de personnes.

Dans son message de circonstance, le ministre Bawara a eu à faire de grandes annonces en ce qui concerne les dispositions prises par le gouvernement togolais pour la couverture sociales pour tous les togolais. Aux rangs de ces annonces on peut noter l’extension de couverture santé à travers l’INAM et la modifications du code de travail afin de prendre en compte le secteur informel.

D’après le Président de l’AIM, Christian Zahn, il est temps pour les gouvernements, notamment africains de faire le pari de la mutualité. Car selon lui, « la richesse d’une nation ne se mesure pas seulement au niveau de son PIB mais également au mécanisme de solidarité qui assure la redistribution de ses richesses pour résorber les inégalités sociales. » Parlant du rôle des mutuelles,  Monsieur Zahn a rappelé combien les mutuelles sont importantes dans les systèmes de santé universelle. «Les mutuelles ont un rôle important a joué dans la mise en place des mécanismes de protection sociale. Les mutuelles de santé parce que leur identité inclut la solidarité pour protéger les mutualistes des aléas de la vie, la non-lucrativité afin que la priorité reste l’accès de tous aux soins et la démocratie afin de s’assurer que les services sont adaptés aux objectifs », a-t-il rappelé.

En termes des pays qui font des efforts pour la réalisation de la couverture santé universelle, le président de l’AIM s’est félicité des progrès en cours dans les pays comme la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina-Faso, le Cameroun, le Niger, le Sénégal et le Togo où les gouvernements créent, développent ou perfectionnent leurs couvertures de santé universelle. Ceci avant de lancer un appel pressant aux gouvernement à voir le potentiel des mutuelles « J’en appelle aux gouvernements à plutôt voir le potentiel  des mutuelles….seuls les systèmes de protection  sociale basées sur la solidarité sont en mesure d’assurer la couverture sanitaire universelle ainsi que la justice »  

Trois tables-rondes à savoir : Table-ronde « l’engagement mutualiste…une action politique porteuse de solidarité » ; Table-Ronde « pour des mutuelles efficaces et solidaires : zoom sur  l’adhésion obligatoire » ; Table-Ronde «  pour des mutuelles efficaces et solidaires : zoom sur la délégation de gestion ». Toutes  ces table-rondes sont animées par de hautes personnalités.

Cette deuxième conférence internationale prend fin demain  demain avec l’adoption de la plateforme de Lomé