visites

Togo: Loi de finances 2017, la part du lion au social avec 46,8 %  des ressources

Le conseil des ministres réuni lundi à Lomé sous la présidence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé a adopté le projet de loi de finances 2017. Cette loi de finance se chiffre à 1218,7 milliards dont une part importante est destinée au volet social avec 46,8% des ressources.

En comparaison avec la loi de finances de 2016, les prévisions budgétaires, pour 2017, s’équilibrent en ressources et en charges à 1 218, 7 milliards contre 962, 8 milliards en 2016, soit une  hausse de 26, 6 %. Les recettes budgétaires, chiffrées à 806, 5 milliards contre 750 milliards en 2016 sont en hausse  de 7, 5 %. Les recettes de trésorerie prévues à hauteur de 412, 2 milliards en 2017 étaient de 212, 8 milliards en 2016 soit une augmentation de 93, 7 %. Les dépenses budgétaires 2017 se chiffrent à 839,8 milliards contre 808,1 milliards en 2016, soit un accroissement de 3,9% et les charges de trésorerie à 378,9 milliards de FCFA en 2017 contre 194 milliards en 2016, soit une augmentation de 95,3%.

Le 3ème mandat de Faure Gnassingbé placé sous le signe du mandat social, se matérialise à travers cette loi de finances 2017 qui met un accent sur le volet social et la réalisation des infrastructures routières. ‘’L’année 2017 sera l’année de la maîtrise des grands équilibres macroéconomiques et budgétaires,  ainsi que du redéploiement des dépenses d’investissements pour des marges de manœuvre favorisant la croissance inclusive, tout en maîtrisant le déficit’’ indique le communiqué du conseil des ministres.

Cette loi de finances 2017, prend également en comptes les orientations de la SCAP, la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi ainsi que le prochain Plan National de Développement (PND) qui interviendra en 2018.

Il convient de noter que ce budget national de 2017 connait une hausse de 14,4 % par rapport à celui de 2016.

 

JC