visites

Togo: Naissance d’une nouvelle coalition

 C’est désormais chose faite depuis ce mardi 15 mai 2018 avec le lancement officiel du Groupe des Républicains et Écologistes du Togo(GRET) au cours d’une conférence de presse à Lomé.

Composée de six partis politiques de l’opposition à savoir le Front National (FN), le Mouvement des Républicains Centristes (MRC), le parti d’Union pour le Développement économique et social (PUDES), le Parti pour le Renouveau et progrès social (PRPS) et le parti Togolais pour la Jeunesse (PTJ), cette nouvelle coalition qui porte à trois le nombre des regroupements de l’opposition au Togo, est selon les initiateurs née suite à l’appel du parti Front Nation lancé à l’endroit de tous les partis épris de l’amour du Togo et désireux de défendre les valeurs républicaines.

Cette nouvelle coalition vise essentiellement trois objectifs : dialogue, négociation, recherche de consensus ; respect des  choix du peuple à travers les urnes et respect des institutions de la république et enfin le respect des valeurs d’égalité, de justice sociale et de solidarité.

Le CRET, dit mettre un accent particulier sur la République car c’est le seul héritage commun à tous les togolais. « Nous mettons un accent particulier sur la république, parce que c’est notre chose collective, c’est notre héritage commun, c’est par-là que nous nous sentons vraiment togolais et que nous sommes appelés à préserver notre « togolité », celui qui aime la République doit la sauver » a lancé le Président National du FN, Professeur  Didier AMELA à l’endroit de l’ensemble des togolais et partis politiques.

« Si vous ne sauvez pas votre république, vous la livrez aux marchands d’illusions, si vous ne sauvez pas votre République, ceux qui ont la majorité peuvent tout se permettre, si vous ne sauvez pas votre République d’autre la détruiront », insiste le GRET dans la déclaration liminaire. Le GRET a également lancé un appel solennel à tous les partis et coalition de partis notamment la coalition des 14 partis  à le rejoindre. Pour les responsables du GRET, il s’agit de contribuer à la résolution de la crise que connait le Togo.

Pour se faire, des démarches seront entreprises auprès des différents protagonistes et des facilitateurs en vue d’une sortie de crise car le dialogue a montré ses limites à cause des positions radicales et tranchées des deux protagonistes (pouvoir et C14).  «Il s’agit donc d’expliquer à tous les protagonistes que les filles et fils d’un même  pays peuvent s’entendre et régler leurs problèmes en mettant de côté les ambitions et les intérêts personnels. Ils doivent avoir à l’esprit que derrière les calculs et les intérêts, il y a un peuple qui crie, qui souffre et qui  gémit au quotidien sous le poids de la fatalité », peut-on lire dans une déclaration lue par Didier Amela.

Pour marquer leur volonté et leur détermination à œuvrer ensemble pour la République, les six partis fondateurs ont signé publiquement le règlement intérieur devant dicter leur conduite.