visites

Togo: Polémique autour de l’article 62 de la Constitution

Plus d’un an après l’élection présidentielle au Togo, Docteur David IHOU saisi le président de la Cours Constitutionnelle togolaise pour vérification de la bonne application de l’Article 62 de la loi fondamentale togolaise.

En effet, cet article de la constitution togolaise qui définit les conditions d’éligibilité à la présidence de la république togolaise, stipule en son article 62, alinéa 1 que « Nul ne peut être candidat à l’élection présidentielle au Togo s’il n’est exclusivement de nationalité togolaise de naissance ».  Selon Dr David IHOU, cette lettre qu’il a adressée au président de la Cours Constitutionnelle vise à vérifier le respect stricte de cet article lors de la présidentielle de 2015 par les différents candidats à cette élection et à son respect lors des prochaines élections qui viendront.

Le libre penseur togolais David IHOU, estime que la loi fondamentale d’un pays ne doit être appliquée avec complaisance mais dans toute sa rigueur. Il  justifiait ainsi sa démarche sur une radio de la place cette fin de soirée.

S’il est vraie que la requête du Dr David IHOU semble se justifier dans la mesure où, il est indispensable que la loi fondamentale du Togo soit strictement respecté par tout le monde, il se pose la question de savoir, pourquoi a-t-il attendu plus d’un an pour revenir sur cette histoire ? A-t-il une raison cachée qui sous-tend sa démarche ? Les jours à venir nous en diront ?

Nous avons poursuivre nos investigations afin de voir plus claire dans cette affaire déjà vieille de près de deux ans. Affaire à suivre donc…