visites

Vers l’annulation du sommet sur l’AGOA prévu au Togo

 Annoncé en conseil des Ministres mardi dernier, le sommet sur l’AGOA prévu pour se ternir au Togo en 2017, pourrait ne plus avoir lieu après la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine.

Il nous souvient que lors de sa campagne, le milliardaire américain qui se veut nationaliste avait promis d’abolir  le traité sur (l’AGOA) qui est un accord de partenariat économique de libre échange qui permet  d’exonérer certains produits en provenance de l’Afrique de taxes. Trump  veut, à travers le protectionnisme, redonner aux Etats-Unis toute sa puissance. Ainsi donc, il y a désormais de sérieux doute quant à la tenue du sommet sur l’AGOA en début de l’année 2017 au Togo. A l’occasion donc de ce  sommet, Lomé devrait accueillir plus de mille participants.

Depuis l’annonce de la victoire de Donald Trump, beaucoup commencent donc par se demander si ce sommet pourrait encore se tenir quand on sait que l’AGAO est un projet mis en place par les Etats-Unis pour faciliter les échanges commerciaux avec les Etats Africains.  Même si officiellement les dirigeants togolais ne semblent outre mesures inquiéter par l’élection de Donald Trump, il faut reconnaitre que cette nouvelle n’est pas du tout bonne pour l’exécutif togolais qui, après le succès du sommet sur la sécurité maritime, aurait voulu assurer une parfaite organisation du sommet sur l’AGOA pour une fois encore faire de la capitale Lomé, un grand carrefour de grandes rencontres internationales.

Il convient de noter que l’African Growth and Opportunity Act est un système de libre-échange ouvert à 40 pays du continent mais entravé par la complexité du marché américain.